mercredi 22 août 2012

La rentrée de Madame Figaro

Depuis quelques temps nous commandons nos courses sur telemarket.fr. À chaque livraison sont ajoutés en cadeau un ou deux magazines - programmes télé et féminins principalement (nous n'avons jamais eu le Pêche Record malheureusement).

Hier, comme souvent, nous avons reçu un numéro de Madame Figaro. Bientôt septembre, bientôt la rentrée, évidemment ça sent le marronnier...
Mais attention, ils ont fait les choses bien.

Alors qui est Madame Figaro ? Si j'en crois les pages pub, Madame a plein d'enfants. Mais surtout, Madame a trop d'argent.

01 copie
Ah ?

02 copie
Sérieusement ?

03 copie
Je... Allez mourir ?


Donc j'explique : ça, ce sont les pubs. On ne voit pas trop la différence, mais en fait il y a AUSSI des articles dans le magazine. Par exemple, un classique dossier mode pour savoir comment les habiller pour la rentrée.

06 copie
Enjoy tes bottes à 700€ ma louloute !


Mais aussi, excusez du peu...

04

Car quand Madame est à Shanghaï, sa préocupation est évidemment de savoir où est le dernier lieu TRENDY pour son môme. Je suis une globe-mother moi, j'adooooore faire découvrir des cultures étrangères à mes enfants et parler dans un franglais douteux !

Enfin, avec tout ça on se demande :  et Madame dans tout ça ? Que fait-elle de sa rentrée ?

05

Évidemment. Allez, chausse tes louboutins et frotte, connasse !

...

PS : ça ne se voit pas sur la photo, mais elles se sont mises à six pour rédiger ce dernier "dossier". Franchement la presse écrite ne va peut-être pas si mal. 



11 commentaires:

  1. AHAHAH j'aime beaucoup le ton de l'article :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai l'impression que tu n'as pas l'impression d'être la cible de Mme Figaro... Alors que tu commandes tes courses chez telemarket.fr
    Je pense que tu ignores qui tu es vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout qu'elle cire le parquet en robe de soirée. Tu as bien cerné le personnage.

      Supprimer
    2. Je pense que Madame Figaro a dix esclaves pour faire ses courses, telemarket c'est bon pour le peuple :)

      Supprimer
  3. calbo : / quelle violence !
    non, moi je pense que c'est un traumatisme des baskets à 100 euros que je n'avais pas voulu lui acheter et une frustration qui lui fait décocher des flèches longuement macérées dans le venin de ses rancoeurs...
    autrement, pourquoi ne pas lancer prolétariat'madame, offert gratuitement chez ed, lidl, aldi...y'a un concept

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça qu'elle achète autant de chaussures ?

      Supprimer
    2. non, maintenant c'est pour que tu lui ramènes celle qu'elle perd en courant à minuit dans l'escalier

      Supprimer
    3. Tu es plus traumatisée que moi, je ne me souviens absolument pas de cette histoire de chaussure !

      Supprimer
  4. Ah punaise.
    Madame Figaro n'a pas besoin de Monsieur Figaro pour la remettre à sa place de femme, elle s'y remet toute seule. Et avec force clichés. Vive l'image que ce mag transporte, dis-moi-donc !
    "Femme, fais des enfants tout en restant mince (comment la fille de la première image a donc fait pour engendrer deux fois des triplés tout en restant anorexique ?), riche (elle habille sa marmaille et elle-même en D&G) et sexy (petit déshabillé négligé et souriez pour le photographe, cheese !). Et emmène-les faire du lèche vitrine pour dépenser tes millions."
    Et encore... là, madame doit subir la crise. Dur dur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ! Finalement ça me rassure de ne pas être le cœur de cible de ce magazine :)

      Supprimer