mercredi 15 décembre 2010

Ikea, des régates et Larry Clark

Nous sommes donc rentrés depuis le 21 octobre et avec toutes ces notes à propos des États-Unis, on a un peu l'impression que je fous rien depuis mon retour. Et bien c'est FAUX, alors arrêtez hein.

Déjà, je me suis installée à Paris et on n'avait monté aucun meuble avant de partir. Alors laissez-moi vous dire que maintenant le montage Ikea, ça me connaît (genre j'ai fait la table basse et la table de nuit TOUTE SEULE, hé oui). Alors c'est un appartement très chouette (encore mieux depuis qu'on a reçu le canapé la semaine dernière) donc c'est vrai que je ne l'ai pas beaucoup quitté. Mais j'ai quand même fait ma parisienne qui va voir des expos, par exemple celle-ci, celle-là ou encore celle-là.

Ma grande fierté, c'est quand même d'avoir repris l'italien comme une folle grâce à ma copine Rosetta Stone. Des fois ça me fait dire des choses à mon ordinateur, comme "L'uomo è sulla macchina rossa", et franchement je me sens intelligente.

Maintenant, comme toute bonne trimarde qui se respecte, je cherche un poste de JRI / Cadreuse / Monteuse (A vôt' bon cœur, m'sieurs-dames). Et comme je suis moderne, je me suis déclarée en tant qu'auto-entrepreneur, pour pouvoir faire des missions freelance. Je vous vends du rêve là, hein ? En tout cas c'est ce qui fait que le mois dernier, et bien j'ai fait ceci.


EIP - Regatta - envoyé par Epitech.

C'est chouette hein ? Oui, donnez-moi du travail sivouplé !



4 commentaires: