samedi 28 août 2010

L'année de l'Evangelisation

Le week-end dernier, je m'baladais hétéroclite quand soudain mon regard fut attiré par cette banderole attachée aux piliers d'entrée d'une église.

La Main & Merrion Square 018

L'année de l'évangélisation ? Qu'était-ce donc que ce suspicieux événement ? Avait-on tenté de me convertir à mon insu depuis tous ces mois passés à Dublin ? De me remettre dans le droit chemin de ce bon vieux Jésus ?

Bray 123
Sans titre-1
Pubs 002

Ah oui, tiens.

Ni une ni deux, je rentrai chez moi trois heures plus tard et me précipitai sur le site internet dédié à l'opération : Yearofevangelisation.ie.

Que conclure de ce superbe site sur fond orange vif ?

- L'Église aimerait vous mettre sur le chemin de la foi comme tous ces sauvages africains au XIX. Mais dit comme ça, c'est pas très vendeur, on préfèrera donc dire que l'évangélisation est "la réponse à la présence de Dieu dans nos vies et nos efforts pour partager la bonne parole avec les autres."
(?)

- L'Église est moderne : une page facebook, une newsletter "e-good news", un économiseur d'écran "Gospel of Luke" à télécharger... On sait vous faire rêver à l'archidiocèse de Dublin.

- L'Église a une station de radio aux couleurs de l'enfer. Malgré tous ces jeunes gens levant le pouce d'un air joyeux, ça me semble un peu louche.

- L'Église fait de la com', et se sent obligée de justifier le choix de son incompréhensible logo. Et vous propose de commander des bannières, bougies et cartes de prières à son effigie (Ô Seigneur du Marketing, en ce jour, écoute nos prières).

- L'Église a aussi un mauvais timing : choisir pour année de l'évangélisation celle où les scandales des prêtres pédophiles sont dévoilés, c'est quand même un peu ballot.

- Enfin, on dirait que l'Église a pompé les codes graphiques du site sur Rael.org. Et ça, ça n'a pas de prix.



4 commentaires:

  1. Tout est simplement parfait. L'intro, les photos, le commentaire.
    J'ai ri, mon Dieu j'ai ri !

    RépondreSupprimer
  2. "Dieu merci je suis athée"
    je trouve quand même que la jeune femme de la station de radio, avec le pouce en l'air (!), a un vêtement rouge très décolleté : tentatrice ! perfide ! vade retro !

    RépondreSupprimer
  3. Il est pas si incompréhensible que ça, ce logo.

    RépondreSupprimer