mercredi 23 janvier 2008

Chenille Bleue

Note qui s'adresse surtout aux habitants de Metz... Je suis abonnée à la newsletter de la Chenille Bleue (chouette bar à narguilé du quartier des Allemands) et voici ce que j'ai reçu il y a quelques jours :

Bonjour a toutes et a tous, et bonne année 2008 pour celles et ceux que nous avons pas encore vu(e)s.

Peut etre ne le savez vous pas encore, mais apres nous avoir interdit les narguiles, nous n'avons maintenant plus le droit de faire des concerts non plus, car quelques personnes du voisinage se sont plaintes, et ont été plus qu'écoutées par la mairie.
Nous ne faisions plus des concerts que les vendredis, ils se terminaient à 22h30 au plus tard, nous verifiions dehors que les gens qui sortaient ne faisaient pas de bruit.
LA situation des "musiques actuelles" est intenable sur Metz, et c'est pour cette raison que vous vous demandons de signer la petition dont le lien est a la fin de ce message, et de faire tourner l'info autour de vous au maximum. Aujourd'hui nous sommes en première ligne, mais d'autres cafés sont déjà sur la sellette, et demain c'est tout le centre ville de Metz qui sera mort à partir de 19h si l'on ne fait rien.

Merci d'avance

La Chenille Bleue


........


Alors certes venant de Rausch (maire de Metz depuis la nuit des temps), ça ne m'étonne même pas, je l'imagine tellement bien s'exclamer avec un rire gras : "Râh, coulons ce repère de sales jeunes gauchos drogués, râh !". Ca reste quand même vaguement scandaleux pour la Chenille et plus généralement pour la vie culturelle messine. D'autant plus quand on voit le traitement dont bénéficient par ailleurs certains bars. Je pense évidemment au BSM, pouvant on ne sait pour quelle raison rester ouvert plus tard que les autres, et qui est un repère à boulets qui quand ils ont fini de s'engueuler à 3h du mat' se finissent régulièrement à coups de bouteilles. Un endroit charmant.

Donc je vous invite à faire tourner l'info, ainsi que la pétition, que voilà : http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1489



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire